Diane Aphrodite
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Diane Aphrodite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 236
MessageSujet: Diane Aphrodite    Dim 14 Nov - 21:22


Diane Aphrodite


Fils/Fille de Erasme .

Âge: 28 ans
Origine: Grecque
Rang Social: Richesse de Zeus. La démocratie ? Un élan bénéfique pour notre cité. Athènes doit faire montre d'une politeia exemplaire. Je crois aux nouvelles institutions de Périclès et prie chaque jour béni par Zeus pour que la polis soit plus soudée que jamais. Je crois également pour l'avoir entendu dire sur l'agora que le peuple se réjouit d'une telle avancée. Ainsi, nous revendiquons notre propre indépendance face à des cités rivales telles que Sparte. Oui... la démocratie est une bonne chose.
Quel Dieu vénéré ? Pourquoi ? Tous les dieux doivent être honorés. Mais nul ne m'ôtera cette passion que je témoigne en faveur d'Artémis, la chasseresse vierge, et celle dont je comble le sanctuaire d'Aphrodite. Quel paradoxe, devez-vous penser. Pourtant, en toute chose, son contraire demeure, nécessaire.
Craignez-vous la colère des Dieux ? Il serait criminel de ne pas craindre les divinités, du puissant Porte-Egide à la modeste Hestia. Ils sont nos guides, nos maîtres et nos protecteurs.
©soft frenzy

IL Y A FORT LONGTEMPS...


Je vins au monde en Thessalie. Mon père me défendit de le révéler à quiconque. Région fertile et abondante, soeur rivale de l'Attique, il ne désirait pas me faire revenir dans sa Cité natale, Athènes, pour m'exposer aux regards critiques de mes futurs concitoyens. Les disettes avaient frappé durement, de même que les ravages causés par Sparte. J'avais été élue, désignée. Notre famille fut choisie parmi celles de toutes les tribus, pour que moi, Diane, fut élevée en tant que prêtresse des dieux. Enfant, ma beauté répandit déjà mille et une rumeurs, dont mon géniteur tint à me reprocher. Mais telle une traînée de poudre d'orge, les conversations vont bon train dans la Cité. D'où venais-je ? Du sein d'Aphrodite, murmurait-on. Mon père resta toujours sibyllin quant à ma mère, prétextant sans cesse qu'elle était morte en me donnant la vie. En tant que fille respectueuse, je décidai d'obéir et de ne jamais insister sur ce point, me faisant aux racontars, me drapant dans leurs histoires. J'étais la soeur d'Eros. J'ignorai quel était l'engagement qui était mien lorsqu'on me fit jurer à la chasteté.
Du haut de mes six printemps, je venais d'être déclarée fille des Dieux.

Vingt ans plus tard ... sur les marches de l'Acropole.

Je chante en premier lieu Pallas Athéna, la glorieuse déesse aux yeux pers, à la grande intelligence, au coeur indomptable, vierge pure, vaillante souveraine de l'acropole, Tritogénie ; le prudent Zeus l'engendra seul, de sa tête vénérable, déjà rêvetué des armes de la guerre, étincelantes d'or. A sa vue, tous les Immortels furent saisis d'étonnement : elle jaillit fougueusement de la tête immortelle, en brandissant un javelot aigu devant Zeus qui porte l'égide. Le vaste Olympe vibra sourdement sous le poids de la déesse aux yeux pers, la terre gémit d'un cri terrible, la mer fut bouleversée et enfla ses flots écumeux. Puis, soudain, les ondes s'immobilisèrent ; le fils radieux d'Hypérion arrêta longtemps ses rapides coursiers, jusqu'à ce que la vierge Pallas Athéna eut ôté de ses épaules immortelles les armes divines : alors le prudent Zeus se réjouit.
Ainsi, je te salue, fille de Zeus qui porte l'égide : et moi je te chanterai aussi dans un autre chant.


La grande fête des Panathénées venait de prendre fin par ma bouche. Je repris mon souffle, soudain épuisée, comme si je sortais d'une longue transe provoquée par mon ultime prière à Athéna. Autour de moi, la congrégation des prêtres et prêtresses de la Cité se tenait à une distance respectueuse, hormis Maia, qui s'avança en me présentant une coupe d'étain emplie d'eau pure. J'y plongeai mes mains quelques brefs instants avant d'en effleurer mes joues et mon front avec grâce, lesquels étaient recouverts d'un mince voile de sueur. Dans quatre ans, ce serait à elle de présider à la cérémonie la plus importante de notre Cité. Du choeur des femmes jaillit l'ololugmos en l'honneur de notre déesse protectrice. La foule des Athéniens se joignit aux clameurs qui précéderaient à la séparation de notre communauté. Epuisée, je descendis les marches de l'acropole, et congédiai la foule de fidèles dans une dernière bénédiction. Escortée par mes comparses, je gardai le silence pendant la majeure partie du chemin, resserrant mon péplos autour de moi, comme pour me replier sur moi-même et penser. Je savais où mes pas me guideraient ce soir-là. Je me représentais le parcours des arrhéphores, et savais ainsi que pour déposer le péplos sacré auprès de la statue d'Athéna niké, elles avaient du passer par le temple d'Aphrodite.

Vint le temps pour moi de me livrer à la solitude, et je remerciai ainsi notre assemblée, ne m'attardant pas auprès d'eux et désirant regagner ma demeure seule. Je ne risquais aucun danger, ayant atteint les limites du Quartier Sud. Auparavant pourtant, je passai devant un mendiant, et n'hésitai pas à déposer quelques oboles dans la pétase délabrée posée à même le sol, près de ses jambes croisées. Puis, le soir approchant rapidement, je me pressai pour atteindre le seuil de ma villa. Ne prêtant qu'une attention distraite à mes esclaves, je ne négligeai pourtant pas de leur donner mes instructions pour le repas qu'ils devraient servir au maître, mon père. J'ordonnai qu'on me fasse couler un bain dans notre bassin de marbre, et je n'eus pas longtemps à attendre avant de pouvoir me glisser, nue, dans une eau chaude et délicieusement envoûtante. Les pétales de rose qui flottaient à sa surface dégageaient un arôme aussi exaltant que l'haleine d'Aphrodite elle-même. Je frolai ma peau au toucher de velours, et une esclave vint peigner ma longue chevelure blonde et bouclée. Celle qui, accordée à mes yeux couleur d'océan, me faisaient incarner la beauté grecque par excellence. Je connaissais l'attrait que je représentais pour les hommes. Mais je n'oubliais pas non plus mon engagement, éternel auprès de nos fondateurs célestes. C'était ma seule faiblesse. Je prêchai le respect des règles de conduite que nous devions tous respecter. Chacun à sa place, dans la Cité. L'ordre devait être établi, fils de paix et de sérénité dans la ville. Je ne cessai de veiller à cette part de moi qui continuait de me rendre digne de ma fonction de prêtresse. Mais je ne pouvais plus ignorer ces images qui me rongeaient. Ah, pouvoir répondre sans crainte aux promesses d'étreintes. Rendre hommage à Aphrodite dans les bras d'un homme, et effacer quelques temps les préceptes d'Athéna et Artémis.
Je blasphémais. Et pourtant, lorsque je mirai mon reflet dans l'onde calme, je ne pus m'empêcher de me réjouir de ma beauté, et de songer au bonheur que je pourrais donner à ma déesse fétiche. Poussant un soupir douloureux, je me résignai à sortir de l'eau et me fis sécher, songeuse et lointaine.

Il faisait nuit noire lorsque je sortis, toute enveloppée dans mon péplos et accompagnée d'un de nos esclaves pour me protéger. Je marchai vite, semant presque mon serviteur derrière moi. J'avais attendu tout le jour ce moment de joie qui illuminerait mon coeur et me redonnerait un élan de courage. Le temps aux jardins d'Aphrodite ... J'y pénétrai seule, en dépit du droit qui était accordé aux esclaves de trouver refuge dans les sanctuaires des dieux. Je tombai à genoux devant la statue de la déesse venue de la mer et me prosternai, mon front touchant le sol. Je me livrai alors à une transe plus violente que celle qui m'avait saisi sur l'acropole. Mes yeux se révulsaient parfois, tandis que mon corps se tendait, se crispait pour mieux se relâcher. Ma voix s'élevait dans des chants religieux dans lesquels je supplai Aphrodite de chasser ces pensées impies qui menaçaient ma piété et ma fidélité envers mes serments. Et pourtant, je ne cessai toujours pas d'imaginer au secret que je pourrais garder. A la possibilité de trahir, qui ne remettrait jamais en cause le culte des dieux. Mais Zeus lui, ne pourrait être dupe. Pas plus que Minos et Rhadamante. Etais-je condamnée à une torture éternelle ou bien à une traîtrise pure et simple ? Les larmes ruisselaient sur mes joues, tandis que je continuai de demander l'aide des dieux. Qu'ils me sauvent et perpétuent ma foi et ma discipline, moi, éternelle servante des dieux.


" Immortelle Aphrodite au trône brillant, fille rusée de Zeus, je te supplie, ne m'accable pas de malheurs, de tourments, vénérable déesse. Mais viens ici, comme cette autre fois où, docile à mon appel, tu m'entendis et vins à moi, quittant la demeure dorée de ton père.
Tu avais attelé ton char, et de beaux passereaux rapides, au-dessus de la terre sombre, en agitant leurs ailes à coups pressés t'entraînaient, du haut du ciel, à travers l'espace éthéré.
Ils arrivèrent aussitôt : et toi, ô bienheureuse, souriant de ton immortel visage, tu me demandais pourquoi j'étais triste, et pourquoi je t'appelais ...
Viens donc aujourd'hui encore, tire-moi de durs soucis, accomplis tous les souhaits de mon coeur, et toi-même accours, sois mon alliée...."




QUELQU'UN.

Pseudo et Âge: ~ 18 ans
Sexe: Féminin
Célébrité choisie: Diane Kruger
Comment avez-vous connu le forum ? Comment le trouvez-vous ? Top-Site. Je le trouve exceptionnel : il y cela faisait un bout de temps que je cherchais un forum de ce genre-là.
Présence: : 6,5/7
Code du règlement ? OK by Orion Attis




Dernière édition par Diane Aphrodite le Lun 15 Nov - 23:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité.
Invité
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Dim 14 Nov - 21:30

    Welcome my bonbon acidulé
    I'm the first one héhé
    GOOD LUCK
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 236
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Dim 14 Nov - 21:37

Merci !

Mais je ne comprends pas pourquoi l'avatar de la fiche ne s'affiche pas ... j'ai pourtant entré l'URL... bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité.
Invité
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Dim 14 Nov - 21:39

    De rien mon bonbon
    Me too,je comprends pas peut-être il faut ré-héberger l'avatar.

    Edit:viens sur la Cb et montre moi ce vava


Dernière édition par Thyra Héra le Dim 14 Nov - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 236
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Dim 14 Nov - 21:41

Je viens de le faire ... Je le fais toujours avec Image Shack, d'habitude ça ne plante jamais.
* Va finir par pleurer ... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 236
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Dim 14 Nov - 21:53

Diane Aphrodite a écrit:
Je viens de le faire ... Je le fais toujours avec Image Shack, d'habitude ça ne plante jamais.
* Va finir par pleurer ... *

Edit : Victoire ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 874
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Dim 14 Nov - 22:08

Bienvenue =D !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 236
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Dim 14 Nov - 22:09

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 365
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Dim 14 Nov - 22:19

Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité.
Invité
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Lun 15 Nov - 9:48

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 881
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Lun 15 Nov - 10:22

Welcome *-*
Je vois que ton problème d'avatar s'est résolu. Wink

As-tu fini ta fiche ?

_________________
    It is said some lives are linked across Time. They are connected by an ancient calling that echoes through the ages. Something called DESTINY. © livejournal

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 236
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Lun 15 Nov - 15:24

Oui ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 270
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Lun 15 Nov - 15:30

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité.
Invité
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Lun 15 Nov - 16:41

Bienvenue parmi nous Diane
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 236
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Lun 15 Nov - 16:42

Merci vous deux =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité.
Invité
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Lun 15 Nov - 18:27

Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas

Invité.
Invité
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Lun 15 Nov - 19:47

Salutations !! Bienvenue sur AM
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 881
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Lun 15 Nov - 20:00

Ta fiche est de qualité *-*
Dommage qu'on n'ait pas plus de renseignements sur l'enfance de Diane comme elle l'est devenue etc...
Pourrais-tu m'en faire un ptit paragraphe avant que je te valide ? bounce

_________________
    It is said some lives are linked across Time. They are connected by an ancient calling that echoes through the ages. Something called DESTINY. © livejournal

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 236
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Lun 15 Nov - 20:44

Aaaah je n'y avais pas pensé.
D'accord. J'ignore comment je vais parvenir à l'intégrer dans ma fiche mais je vais essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 881
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Lun 15 Nov - 22:53

J'attends ça avec impatience *-*

_________________
    It is said some lives are linked across Time. They are connected by an ancient calling that echoes through the ages. Something called DESTINY. © livejournal

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 236
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Lun 15 Nov - 22:54

Eh bien ? A ce point ? xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 236
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Lun 15 Nov - 23:07

Et voilà, édité !
Cela te suffira ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 881
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    Lun 15 Nov - 23:22

C'est parfait !
Tu es validée.

Tu peux désormais poster dans l'ensemble du forum et voter pour les tops.
Tu peux également participer aux sujet de l'intrigue si ça t'interesse. Wink

Bon jeu !

_________________
    It is said some lives are linked across Time. They are connected by an ancient calling that echoes through the ages. Something called DESTINY. © livejournal

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé.
MessageSujet: Re: Diane Aphrodite    

Revenir en haut Aller en bas
 

Diane Aphrodite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» henri II à Diane de poitiers( lettres inédites)
» Liste des Déesses disponibles
» Aphrodite, Déesse de l'Amour et de la Beauté
» ♥ Liens d'Aphrodite ♥
» Je t'aime un peu, beaucoup, passionnément ... [PV Aphrodite]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
ATHENIENS, ATHENIENNES
 :: Manuscrit de recensement :: Installés
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit