Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité.
Invité
MessageSujet: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   Lun 24 Jan - 22:20


Maia Cleo


Fils/Fille de ?.

Âge: 23 ans
Origine: Athénienne
Rang Social: Membre du collège des prêtresses, Maia n'a jamais eu à affronter la peur du lendemain, elle sait qu'elle trouvera toujours son assiette pleine et un toit au dessus de sa tête. Malgré tout, l'humilité attendue des prêtresses fait qu'elle n'a jamais vécu dans un luxe indécent, sinon celui des offrandes richissimes faites aux dieux. La démocratie trouve à ses yeux un écho favorable car elle accompagne un essor grandiose d'Athènes, toutefois elle considère avec méfiance voire hostilité ce... Périclès qui enrichit la cité. Elle l'accuse d'être un démagogue et de nourrir, dissimulées sous des actions généreuses et populaires, des ambitions de tyrannie. Plus encore, elle soupçonne les dirigeants de détourner l'or et l'argent dus à Athéna et ça... c'est bien ce qu'il y a de plus impardonnable!
Quel Dieu vénéré ? Pourquoi ? Dévouée corps et âme à tout le panthéon grec, Maia Cleo leur voue un culte humble et respectueux. Toutefois, son adoration personnelle et privée se porte plus particulièrement vers Athéna à qui, elle en est intimement persuadée, elle doit sa survie et sa bonne fortune.
Craignez-vous la colère des Dieux ? Ne la crains-tu pas toi, Athénien? Bien arrogant celui qui l'ignore ou la mésestime! Une prêtresse est peut-être la première entre tous à devoir trembler. Sinon pourquoi les prières? Pourquoi les sacrifices? Non seulement, Maia la craint, mais elle s'emploie chaque jour à ménager, à concilier les humeurs divines, afin d'attirer sur la cité athénienne les bonnes grâces de l'Olympe et ainsi assurer sa paix et sa prospérité.
©OMG!

IL Y A FORT LONGTEMPS...



- Ô Grande Prêtresse, un nouveau-né a été confié à la grâce d’Athéna.

La jeune fille tenait contre elle un petit paquet enveloppé dans un linge. Son aînée se pencha vers elle et l’enfant à demi-endormi qui laissa échapper un bâillement. Les servantes des dieux avaient l’habitude de voir régulièrement déposer devant leur porte de petits êtres à peine sortis du sein de leur mère. Jamais elles ne refusaient d’accorder leur protection à ces enfants du hasard. La grande dame eut l’œil attiré par la couverture qui enveloppait soigneusement l’enfant : elle était fine et brodée de fils pourpres, ce qui indiquait un environnement d’origine aisé. Les pauvres n’étaient pas seuls à se séparer d’enfants qu’ils ne pouvaient pas nourrir, dans n’importe quelle famille athénienne même prestigieuse, il suffisait de peu de choses pour abandonner un enfant. Celui-ci était-il issu d’une liaison adultérine ? Avait-il une quelconque malformation dissimulée ? Ou son père avait-il simplement choisi de ne pas le reconnaître ?
Ce détail intriguant conduisit la prêtresse à s’interroger :


- Cet enfant a-t-il un nom ?

La jeune prêtresse chercha un collier ou un bracelet et secoua la tête négativement. Ses doigts rencontrèrent cependant dans les plis du linge un rameau d’olivier et une petite bourse de cuir qu’elle tendit à sa supérieure. A l’intérieur, quelques pièces d’argent s’entrechoquaient, c’était peu mais assurément un vœu de bonne fortune destiné à l’enfant. C’était sans doute, aussi, une précaution dans le but d’amadouer les servantes des dieux et les convaincre de bien traiter l’enfant. « Précaution bien inutile » songea la vénérable femme, mais qui lui laissa penser que ce nouveau-né avait été aimé, au moins pendant un court moment, par l’individu qui l’avait remis à leur garde.
Quelques jours plus tard, au cours d’une cérémonie modeste mais solennelle en présence du collège des prêtresses, le bébé, qui s’avéra être une fille, reçut son nom choisi par la grande prêtresse qui était investie alors du rôle du père : « Maia » la plaçait sous la protection de la nymphe éponyme, maternelle et nourricière ; « Cleo », « gloire », était le prénom de la jeune prêtresse qui l’avait trouvé aux portes du sanctuaire.
Déjà, en quelques jours à peine d’une existence éprouvante, l’enfant avait quitté le monde des mortels et renaissait à la vie, sous le regard bienveillant des dieux.


~

- Dis-moi, Maia, pourquoi importe-t-il de vénérer nos Dieux ?

La petite fille releva ses yeux limpides vers la prêtresse qui l’interrogea du regard. Maia avait 7 ans. Elle se leva respectueusement du sol de terre battue où elle était assise au milieu des autres protégées d’Athéna, toutes orphelines comme elle. Après avoir balayé rapidement la poussière de son péplos, elle répondit avec sérieux et application:

- Car ils sont nos pères à tous, et comme il importe d’honorer son père, sa mère et ses ancêtres, il convient d’aimer et de craindre nos dieux de qui nous devons toute fortune ou toute infortune.

La prêtresse laissa échapper un léger sourire satisfait. Evidemment, la leçon avait été fort bien apprise mais depuis longtemps déjà l’élève était prometteuse. Elle ne rechignait jamais à la tâche et montrait une assiduité et un zèle là où beaucoup d’enfants de son âge laissaient leur esprit papillonner deci-delà. La pédagogue poussa un peu plus loin que coutume l’exercice :

- Qu’arriverait-il si tu venais à encourir leur courroux ?

- Je les honorerai tant et si bien, ô prêtresse, que jamais ils n’auront à nourrir de mécontentement envers leur humble servante.

La prêtresse eut un mouvement d’étonnement qu’elle s’efforça de dissimuler. Cela n’était pas la réponse attendue, mais elle devait reconnaître qu’elle était habile. L’enfant nourrissait tant de passion envers ses divinités qui accompagnaient son destin depuis toujours et elle mettait tant de volonté à les servir, qu’elle ne pouvait imaginer leur déplaire. La prêtresse hocha la tête positivement avant toutefois de la corriger :

- Fais ainsi, Maia, mais prendre garde de devenir trop fière ou trop orgueilleuse et crains-les… Toujours… Tu peux allumer l’encens.

La prêtresse tendit une mèche enflammée à Maia qui exultait intérieurement et qui avait beaucoup de mal à s’en cacher. La récompense ultime… Les joues rosies par l’émotion et l’excitation, la petite fille s’en saisit en faisant attention de ne point trop montrer d’impatience. Lorsque le bâtonnet s’embrasa et que la fumée âcre s’éleva en fines volutes, Maia ferma les yeux bercée par cette odeur apaisante et familière. Oh non, ils n’auraient jamais à se plaindre d’elle. Déjà, elle leur vouait sa vie et tout son petit être et dans un mois exactement aurait lieu la cérémonie qui devait la lier à eux pour toujours.

~

Telle une bourrasque qui s’engouffre entre les branches d’un arbre paisible et fait bruisser ses feuilles, l’orpheline, devenue jeune femme et prêtresse, fit irruption dans le colossal temple d’Athéna Parthénos. Il faisait une nuit d’encre, l’édifice n’était éclairé que par la lumière vacillante de bougies. Entre les colonnes gigantesques, avançant vers la statue monumentale faite d’or et d’ivoire, Maia semblait aussi fragile et insignifiante qu’une fourmi. Pourtant son pas était résolu, des enfers flambaient dans ses yeux.

- Après tant d’années, tu me trahis !

Sa voix raisonna sous les hautes voûtes et se perdit dans le silence de la nuit. L’on aurait pu croire qu’elle s’adressait à une personne dissimulée dans l’ombre, mais la prêtresse levait bel et bien son regard bleu vers le visage d’Athéna. Hiératique, celle-ci fixait un horizon imaginaire et restait évidemment insensible au reproche et à la détresse qui émanaient de la voix de sa servante.

- Ne t’ais-je pas bien servi ? Ne t’ais-je pas fait honneur ? Et, à présent, tu m’abandonnes ?!

Il était heureux que cette scène ne soit vue, ni entendue de personne, car aussitôt la tempétueuse et insolente Maia aurait chèrement payé son blasphème. Son corps tout entier tremblait de colère autant que de crainte. Elle savait qu’elle était en train de franchir une ligne interdite, qu’elle risquait d’attirer sur elle la fureur d’Athéna et de tout l’Olympe mais son désespoir était tel qu’elle ne pouvait le faire taire. La raison de tout ceci était que son plus grand rêve, la prêtrise suprême, venait de lui être déniée pour de nombreuses raisons, entre autres son jeune âge. Mais Maia les tenait pour de fallacieux prétextes. Parce qu’elle ne pouvait faire part de sa déception à personne, et comme à son habitude, dans ses moments de doutes ou de troubles, la jeune femme se tournait vers Athéna qu’elle considérait depuis toujours comme une mère et un guide.

Comme une enfant capricieuse à qui l’on aurait refusé un objet qu’elle convoite, Maia retira d’un geste brusque le voile immaculé qui couvrait ses cheveux d’ébène et qui enveloppait son corps par-dessus son péplos. De rage, elle le déchira avec violence. Le craquement du tissu se fit sinistre dans le silence clair-obscur du temple. Aussitôt, l’ire de la prêtresse sembla retomber et se briser sur le marbre du sol. Ses épaules s’affaissèrent et ses yeux se mirent à s’embrumer comme elle contemplait, honteuse et coupable, son voile de prêtresse ainsi profané. Maia avait toujours été ainsi : le plus souvent posée et raisonnable, réfléchie et de bon conseil, mais parfois, que ce soit par passion ou par colère, des bouffées brûlantes s’emparaient de tout son être. Elle perdait alors toute la contenance, la tempérance, la noblesse attendue de son rang et de sa fonction, et elle ne se plaisait pas ainsi... Elle se savait parfois jalouse et orgueilleuse, mais concevait une grande honte que de tels sentiments puissent prendre empire sur sa personne.
Les sanglots se mirent à étrangler sa gorge alors que des larmes creusaient des sillons sur ses joues blêmes. Elle se laissa chuter sur le sol glacé et donna libre cour à son chagrin aux pieds de l’immense Athéna :


- Pourquoi ne m’as-tu pas jugé digne ? Quels sont mes crimes ? Dis-moi comment je puis m’amender…

La déesse ne prit pas la peine de répondre, peut-être outrée. Plus que tout, Maia appréhendait d’être une source de déception pour ceux qu’elle vénérait avec tant de ferveur et d’abnégation. Elle leur avait tout donné, mais c’était sans oublier qu’elle leur devait tout. Longtemps, elle demeura ainsi secouée de sanglots, prosternée en signe d’humiliation et de repentir, jusqu’à ce que ses larmes se fussent taries.

~

QUELQU'UN.

Pseudo et Âge: Evy / 24 ans
Sexe: F
Célébrité choisie: Natalie Dormer
Comment avez-vous connu le forum ? Comment le trouvez-vous ? Par le partenariat avec Blood & Glory. Esthétiquement parfait, contextuellement ultra prometteur! ^^
Présence: : 5/7 (Autant dire que c'est pas du tout sérieux en période de concours! Vous m'avez corrumpue! Je vous rassure, je suis facilement corruptible! XD)
Code du règlement ? OK by Orion Attis



Dernière édition par Maia Cleo le Ven 28 Jan - 23:50, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 270
MessageSujet: Re: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   Lun 24 Jan - 22:33

Han c'est la fête en ce moment, tous mes liens arrivent Bonne chance pour ta fiche ! Et surtout bienvenue parmi nous =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 874
MessageSujet: Re: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   Mar 25 Jan - 10:05

Bienvenue ^^ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité.
Invité
MessageSujet: Re: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   Mar 25 Jan - 15:30

Merci de votre accueil!

@Thaïs: Ave cher lien! ^^

J'ai commencé à attaquer l'histoire mais je ne pourrais pas la finir avant jeudi... Oui quand même il faut bien bosser ses cours de temps en temps!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 881
MessageSujet: Re: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   Mar 25 Jan - 18:10

Bienvenue à toi ! *-*
Très bon choix de PV et le vava est sublime.

Bon courage pour remplir ta fiche et si toutefois tu as un problème, n'hésite pas. Wink

_________________
    It is said some lives are linked across Time. They are connected by an ancient calling that echoes through the ages. Something called DESTINY. © livejournal

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité.
Invité
MessageSujet: Re: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   Mar 25 Jan - 21:28

Bienvenuuuue sur AM
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 304
MessageSujet: Re: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   Mer 26 Jan - 7:50

Bienvenue ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité.
Invité
MessageSujet: Re: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   Mer 26 Jan - 11:37

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

Invité.
Invité
MessageSujet: Re: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   Mer 26 Jan - 14:56

Bienvenue ! Smile

Natalie Dormer <33
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 467
MessageSujet: Re: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   Mer 26 Jan - 20:02

Bonjour, Maia, et bienvenue ! =D *j'adore ce prénom, même si là pour l'instant, il me fait penser à Schopenhauer u_u*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 255
MessageSujet: Re: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   Jeu 27 Jan - 21:57


Maia... C'était le nom de ma ponette préférée dans mon poney-club, quand j'étais petite *zbaaf*
Ouais, bon. En tout cas, magnifique avatar! KALIMERA!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 335
MessageSujet: Re: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   Ven 28 Jan - 12:40

    Bienvenue chez nous !
    Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité.
Invité
MessageSujet: Re: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   Ven 28 Jan - 23:23

Merci, merci, merci, merci à toutes et à tous de votre accueil! Ca fait chaud au coeur!

@Rachella: Oh oui, oui, Natalie! Le PV m'a énormément plu et l'avatar choisi était la cerise sur un gâteau déjà bien appétissant! Razz

@Néoptolème: J'avoue que Schopenhauer ne m'accompagne plus depuis ma term' L et que c'est pas plus mal d'ailleurs! XD je compte sur toi pour me faire un topo à l'occas'! ^^

@Daphnê: C'est mimi! ^^ Nan, ne me forcez pas à vous offrir des tours gratos sur mon dos! LOL!


Je pense avoir terminé! cheers Je ne me suis pas étalée, ni perdue dans les détails, je suis prête à remanier/rajouter/ corriger (rayez la mention inutile Razz) si besoin est! ^^ J'espère que cela conviendra pour cerner un peu Maia! Wink
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 881
MessageSujet: Re: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   Ven 28 Jan - 23:54

VALIDATION.
J'ai totalement adhéré aux anecdotes que tu as choisies pour raconter la vie de Maia. *-* Tu as très bien retranscrit sa passion des Dieux mais également sa force de caractère. J'ai lu la dernière partie d'une traite, j'ai tout simplement adoré. Tu as bien cerné le personnage et il n'y a rien à dire sur l'orthographe ou le style d'écriture. Smile Bravo.
Tu peux désormais poster tes fiches de relations, voter dans les top sites pour faire connaitre le forum. Et n'oublie pas de te faire recenser au sujet prévu à cet effet. Bon jeu à toi !

La Richesse de Zeus.

_________________
    It is said some lives are linked across Time. They are connected by an ancient calling that echoes through the ages. Something called DESTINY. © livejournal

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé.
MessageSujet: Re: Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maia Cleo ~ Ne crains pas de t'agenouiller devant le dieu que tu sers ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (f) MAIA MITCHELL + Every scar I have makes me who I am.
» Ne crains jamais de demander ce que tu veux dans la vie
» Appel à l'insurrection.
» [STATS] Les points gagnés (Année 7)
» la petite vie tranquille (?) de maia.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
ATHENIENS, ATHENIENNES
 :: Manuscrit de recensement :: Installés
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit