Antonin & Diane ♣ Obstination troublée, fascination troublante.
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Antonin & Diane ♣ Obstination troublée, fascination troublante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité.
Invité
MessageSujet: Antonin & Diane ♣ Obstination troublée, fascination troublante.   Mer 28 Sep - 17:14



    Mais pourquoi, par tous les dieux possibles et imaginables, avait-il fallu qu'il se retrouve sur la place des temples. Antonin ne vouait aux Dieux grecs qu'un intérêt très limité, pour ne pas dire inexistant. Il ne se fascinait guère plus pour ses propres dieux, au demeurant pas si différents de ceux dont les temples se dressaient non loin de lui. En réalité, ce qui l'intriguait et l'amusait, c'étaient les individus qui décidaient de vouer leurs vies entières à ces divinités qui ne manifestaient que très occasionnellement leur présence. Des femmes, magnifiques au demeurant, avaient décidé de se dévouer entièrement à des dieux ou des déesses, reniant tout autre plaisir que celui de contenter l'entité maitresse. Et ça, Antonin ne le comprennait pas. Quelque part, il était frustré de voir autant de belles femmes rendues inaccessibles à cause d'un voeux d'abstinence, qu'elles auraient de surcroit prononcé de plein gré. Pour lui, il était inconcevable que ces prêtresses se soient à ce point données à leurs Dieux. Tant de formes gâchées, tant de plaisir enfoui ...

    En voyant passer une procession de femme pénétrée de l'importance de leurs tâches, il poussa un soupir un peu blasé avant de les suivre, nonchalant et tranquille. Et c'est ainsi qu'il se retrouva, pour la seconde fois en peu de temps, dans le temple d'Aphrodite. Un sourire amusé éclaira son visage aux traits ciselés lorsqu'il se rappela sa dernière visite. Il y avait rencontré Diane, une femme éblouissante et merveilleuse qui lui avait plu mais qui s'était révélé n'être autre que la Grande Prêtresse elle-même. Encore une intouchable. Il s'était senti réellement agacé, cette fois là. Devant le corps voilé de la belle blonde, ses formes à peine dissimulées, son regard troublés et ses mains si douces, il avait eu envie d'elle. Et il s'était résolu à obtenir ce qu'il voulait, poussé en plus par son trop grand goût du défi. Il s'était mit en tête de la troubler pour l'amener petit à petit à réaliser qu'elle se trompait et qu'elle serait bien plus à sa place dans les bras d'un homme. Dans ses bras à lui. Il était à même de lui faire découvrir des plaisirs et des sensations dont elle n'avait absolument pas la moindre idée. Naïve et innocente, elle avait vacillé devant son regard bleu.

    Et il s'était juré de la séduire. Jusqu'au bout.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 236
MessageSujet: Re: Antonin & Diane ♣ Obstination troublée, fascination troublante.   Jeu 29 Sep - 11:07

J'avais décemment attendu. Depuis un moment, et surtout depuis ma dernière sortie en compagnie d'Orion, j'avais décidé de ne plus braver la destinée et de rester confinée dans le Parthénon ou encore chez moi, prostrée. Je ne supportais plus les regards haineux sans cesse posés sur moi, et ce fut pour cette raison que je patientai presque deux semaines avant d'oser remettre le nez au-dehors. Mais quelle satisfaction alors … Le soleil aveuglant et, à son zénith, terrassant, me redonnait un élan contre lequel je ne pouvais pas lutter. C'était presque enjouée que j'avais attendu encore quelques infimes petites heures, le temps qu'Hélios modère ses ardeurs pour me diriger vers le temple d'Aphrodite en fin d'après-midi, l'heure la plus agréable. Prudente, je gardai mon péplos soigneusement attaché, de façon à ce qu'il couvre la majeure partie de mon visage et de ma chevelure. Fort heureusement, alors que je m'arrêtais parfois de respirer en croyant reconnaître un visage connu, je n'eus affaire à aucune réprimande, aucune brimade et aucune insulte. Peut-être qu'avec le temps, cette hystérie collective finirait-elle par se calmer, après tout. J'implorais le grand Zeus chaque jour pour cela, avec une dévotion encore jamais égalée. Si j'avais été coupable, je n'aurais pas osé demander l'aide des dieux, mais mon innocence me révoltait et me soulevait le coeur. Je ne méritais pas ce traitement. Jamais je n'avais voulu causer un tel mal, une telle honte, un tel scandale à toute notre Cité. Mon père et toute ma famille ne s'en seraient jamais remis. Mais à quoi bon vouloir se justifier, puisque même ma parole était désormais considérée comme impie ?
Dans un soupir, je pressai le pas, ayant grand hâte de parvenir enfin à destination. Aphrodite. Elle m'avait perdu, et si pendant un temps ma rancoeur à son égard avait été palpable, je n'avais pu résister bien longtemps à l'envie de venir lui rendre visite. Malheureusement, sa demeure était désormais entachée d'un souvenir qui me glaçait encore d'effroi lorsqu'il m'arrivait d'y repenser. C'était peut-être là, entre les murs d'albâtre et de marbre que tout avait commencé. Que ma chute avait commencé. Ma vie était sans histoire, ma réputation intacte avant que je ne rencontre le Romain. Oh certes il m'arrivait de douter, mais quelle prêtresse n'en a jamais ressenti la morsure au fond de son coeur ? Je ne regrettais rien, et surtout j'étais fière de ma fonction et du rôle capital que je représentais pour Athènes. Et puis il était arrivé, pour mon plus grand malheur. Pourquoi avais-je laissé échapper ce satané mouchoir ? Pourquoi s'était-il cru obliger de le ramasser et de me rappeler, alors que je l'avais surpris me dévorant des yeux tandis que je priais ? Toutefois, cela s'était passé il y avait presque une lune de cela, et j'étais presque convaincue qu'il avait quitté la ville. Ou du moins je voulais m'en convaincre. Je ne pouvais supporter de me le représenter, errant dans les rues en guettant la moindre infortunée qui aurait le malheur de céder à son vice. Sauf qu'elle n'aurait pas fait le voeu d'abstinence. Oui, c'était sa faute. Il était arrivé dans mon existence en apportant une luxure qui s'était étendu jusqu'à la marée entière de fidèles le jour des Panathénées. Jamais je ne pourrais lui pardonner ça.

Souplement, je gravis les dernières marches afin de pénétrer dans le temple, dont la fraîcheur et l'odeur d'encens semblèrent apaiser mon courroux pour un temps. Je retrouvai même mon sourire, lorsque deux prêtresses plus jeunes que moi croisèrent ma route et m'offrirent un visage tellement chaleureux et empreint de respect, tellement différent de ce que j'avais pu connaître ces derniers jours, que je ne pouvais que le leur rendre. Ayant hâte de pouvoir me recueillir enfin auprès de ma déesse favorite, je m'apprêtais à dépasser un fidèle lorsque sa silhouette me fut désagréablement reconnaissable. Fronçant les sourcils, je vis volte-face et aussitôt, blêmis. C'était Lui. Il avait fallu que, même en attendant si longtemps, je le retrouve ici-même. J'ignorais si je devais en rire ou en pleurer, mais c'en était désespérant.


« Vous... »

Un souffle d'abord, alors que ma raison vacille peu à peu, chancèle. Ma tête me lance, et mon péplos glisse le long de mes épaules tandis que mes mains se crispent. La colère revint ensuite m'assaillir. Je le foudroyai du regard et m'apprêtais à lui dire ce que je pensais de lui et de ses manières avec les femmes et notamment avec moi, une prêtresse, mais l'idée me vint qu'il ne méritait pas que je perde mon calme pour lui. Souverainement méprisante, je tournai les talons, bien décidée à poursuivre le cours de mon existence sans m'attacher à son souvenir. Ce n'était qu'un étranger après tout. Qu'un Romain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Antonin & Diane ♣ Obstination troublée, fascination troublante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Harper serait-il un pyromane amoureux, troublé sous un certain charme?
» henri II à Diane de poitiers( lettres inédites)
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination
» Antonin Dolohov
» Exploits de Diane Richter
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
AGORA-CENTRE VILLE
 :: Place des Temples
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit