Les cicatrices forgent le caractère.
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les cicatrices forgent le caractère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 13
MessageSujet: Les cicatrices forgent le caractère.   Lun 9 Jan - 22:36




~>Lũna Juventius<~


De ma plume et mon encre, qu'en vérité lassiez moi vous écrire mon histoire.


« Il n'y a rien de si puissant qu'une république où l'on observe les lois non par crainte mais par passion comme le fit Rome. »
de Montesquieu




Lũna Juventius
♣️
AGE ► Vingt et un ans et toute mes dents.
RACINES ► (De par mon père, je suis Fille de Junon et Jupiter, je viens du plus grand empire mondial. Je viens de Rome. Étrangement, il se trouve aussi que, par ma mère, je sois fille de Izanadi et Izanami dieu et déesse du Japon. Cependant, elle ne connais rien de cette culture. On lui apprit celle romaine.)
RANG SOCIAL ► (Pour connaître le richesse de quelqu'un, il faut savoir regarder la poignée de son épée. Puis-je vous dire celle de la dame est incruster d'or ? Certes je fus esclave, mais je n'ai pas manqué de prendre des biens avant de fuir.)
MA DEMOCRATIE ► (Venant de Rome, je ne porte que très peu d’intérêt a la démocratie de mon nouveau chez moi.)
DIVINITÉS ADORÉES ► (Jupiter, Dieu des Dieu et roi du ciel, car c'est lui qui a le pouvoir du monde entre ses mains il est le dieu créateur.. Angita déesse de la guérison, afin de ne jamais rester blessé longtemps. Salus déesse de la santé, car sans la santé on ne peu rien effectuer de grand. )
CRAIGNONS-LES ► (Comme tout romain, certes Luna craint ses dieux tel que Bellone, déesse de la guerre ou Kerta, déesse du chao ou encore Discorde, déesse de tout les fléaux. Cependant, elle sait aussi qu’il y à beaucoup de Dieux qui sont présent pour leur venir en aide. Alors pourquoi craindre ceux qui nous offrent miséricorde et pardon à nos actes malheureux. Pourquoi craindre les dieux qui doivent nous venir au secours lorsque nous avons commis les plus grave erreur ou bien lorsque nous sommes simplement en danger. )
Featuring (Mylène Jamponaï)




Ceci est ma légende


À rome, un simple gladiateur de l'Empereur Romain tomba amoureux, comme tous les hommes sont amené à le faire de par leur nature. Chaque gladiateur était prit en charge par les esclaves et servante de l'empereur. Brutus tomba sous les charmes d'une d'entre elle. Une jeune qui avait été acheter à une pauvre famille Japonaise qui n'avait pas hésité à donner leur filles contre de l'or. L'empereur permis à Brutus d'épouser celle-ci, car après tout, le fils d'un champion devient souvent à son tour champion. Un mois suite au mariage, la demoiselle tomba enceinte. Neuf mois de grossesse avant d'enfin accoucher. Un accouchement douloureux mais rapide pour croiser le regard du nouveau-née. Une charmante petite métisse au yeux aussi vert que ceux de son père Romain et aussi plisser que ceux de sa mère Japonnais. Cette petite fleur prit son premier souffle et pleura ses première larme par un soir d'été. Les parents lui donnèrent le nom de Lũna en honneur à la déesse romaine de la lune, car elle était née par un soir de pleine lune. Ils lui transmirent le nom de son père Juventius qui signifie aussi "jeunesse" en Romain. Dix mois plus tard, venait à naître de cette même union deux jumeaux, de sexe masculin. Marcũs et Augustus. Les deux garçon commencèrent dès qu'il eurent l'âge un entrainement de gladiateur comme prévu. La jeune demoiselle, appartenant à l'empereur aussi, eu droit à un destin différent, bien que restant une esclaves de l'empereur.

L'empereur avait pour but d'en faire une soldat ou une espionnes car personne ne la prendrait pour une Romaine avec ses airs asiatiques. Ainsi, elle dût apprendre à manier l'épée, l'arc et la combat corps à corps. On lui appris également le gaulois, le grec et la latin. Que le parler. Jamais on n'apprendrait à une esclaves à lire ou écrire. C'était impensable. Elle fut prisent en charge par un officier sans pitié qui n'hésitait pas à la frapper pour de vrai. Cependant, comme il disait, c'est par les cicatrices que l'on ce forge un caractère. Ce qui ne manque pas de vérité. Lorsqu'elle refusait d'obéir, elle subissait le fouet. Alors, il faut avouer qu'elle comprit rapidement à obéir. Ils devaient être une dixième d'enfant à suivre cette formation d'espion. Tous, fils et filles de gladiateur mais pas assez fort pour en devenir à leur tour, mais assez agile pour faire autre chose. Trois filles, le reste des garçons. Voilà pourquoi l'empire Romain était des plus fort. Il savait que les femmes étaient aussi utiles que les hommes dans leurs rang militaire. La jeune était surnommé Asiaticus Caesula par les membres riches, les militaires et aussi les serviteurs adultes qui la croisait. Cela signifiant "L’asiatique aux yeux vert" en Romain. Âgé de quinze ans, leurs formation au combat était complété. Les jeunes l'ayant suivit furent tous marqué au fer chaud sur l'épaule droite, par les armoiries de l'Empereur afin de démontrer qu'ils était à lui. Ce que jamais elle ne trouva bien brillant de faire sur des espions... Mais bon, il est vrai que les manches assez longue était de mode. Ce moment fut une des pires douleurs qu'ils aient connu, aucun ne s'en sortie sans l'arme. Or, les larmes pour un soldat-espion de l'empereur signifiait le fouet... Ce fut la dernière fois qu'on les vient pleurer. Du moins, en publique.

Puis désormais âgé de vingt et un ans et plusieurs mission d’espionnage réussi à son actif, la jeune fille perdit son frère. Marcũs, son jeune cadet mourut lors d'un combat contre de lions. Les bêtes en surnombre avait eu raison de lui. Toute la famille avait assisté à ce moment sans pouvoir agir. Ce fut ce qui détruit son père qui par la suite ne fut plus un champion. Augutus prit la place peu de temps après ce promettant la gloire pour son défunt jumeau. Lũna pour sa prit cela comme une trahison de son empereur. Bien que malgré cela, elle est encore convaincu de la puissant de son peuple et sais qu'un jour les Romains vaincront. Décidant de fuir son empire, elle prit le temps de prendre son épée, son arc, des vêtements d'homme - car elle ne portait la robe que dans ses missions ou les souper important de soldat - elle eu aussi l'intelligence de prendre sa propre or gagner par ses mission et aussi de voler celle dans le coffre de l'officier qui les avaient tant battu. Alors avouons qu'elle ne partait pas les mains vide. Ensuite, elle partie. Sa direction ? Là ou ses pas la traîneraient ! Elle vola un cheval pour la plus grande partie du trajet en fait... Donc elle arriva là où les gallos l'avaient traînés. Elle arriva à Athènes.

Que l'attendait-il ici ? Aucune idée, elle n'avait ni emploi, ni endroit ou dormir, ni personne de connu. Or, elle y connaissait au moins la langue, par chance.

Dans la vie, le physique est ce qui aide le monde à nous juger

Lũna est une femme de taille plutôt petite de son un mètre cinquante-deux et aussi peu menu. Cependant, elle marche droite et fière, presque de manière royal alors qu'elle n'est qu'une esclave en fugue. Ainsi, il est assez incroyable pour un homme de croire qu'elle pourrait très bien le battre avec son épée. cependant, l'habit ne fait pas le moine c'est l'apprentissage. Cette apprentissage au combat, elle la suivit elle peu donc mettre un homme au sol. Sa peau, pour quelqu'un toujours au soleil peu être considérer comme pâle. Cela vient de ses origines asiatique. De ces même origine, elle possèdent les yeux bridés, une chevelure foncé et la carrure chétif. Sa chevelure lui tombe jusque dans le milieu du dos, voir un peu plus et sont d'un brun foncé. Ses sourcil ce trouve avoir exactement la même couleur et être plutôt garni, mais qu'est-ce que cela peu bien changé. Bien qu'elle soit très mince et peu battis, ses muscles sont bien dessiner sur son corps, pour ce qu'elle a. Elle possèdent, malgré sa petite taille, des mains plutôt grande et filiforme. Elle à de grand doigts, bien que assez mince. Celui lui permet donc de manier avec habilité

Pour ce qui est de ses traits Romain, Lũna possèdent de beau yeux émeraude et clair ainsi qu'un visage plutôt carré. Sur son visage, on trouve un nez petit et peu long. Plus bas, ont retrouve son sourire muni de lèvres souvent à l’apparence sèche. Elle son bombé, mais fade de couleur. D'un rose très pâle presque de la même couleur que le reste de sa peau. Lorsqu'elle sourie, on retrouve des dents étonnamment blanche pour l'époque ou ce brosser les dents n'était pas vraiment de mode et bien que non parfaitement droite, elle le sont presque. Aussi, sur son épaules droit, voir placé dans le haut du bras, on retrouve une cicatrice. Cette cicatrice représente sa fidélité envers son empereur et son peuple Romain. Bien qu'ancienne, elle est très rouge. Parlant de cicatrice, son dos, la dame en porte également plusieurs montrant les traces de fouets, de cravache ou encore de simple ceinture, parfois même de couteaux. Cependant, celle-ci son beaucoup plus pâle presque fondu dans la peau, bien qu'elle ne disparaîtront jamais. Grâce à ses cicatrice, la dame à un corps qui encaisse vraiment bien les coups et la douleur. En faite, les ne ressent quasiment plus rien.

Côté vestimentaire, la demoiselle porte toujours des vêtements de garçon.Elle jongle entre deux habits qu'elle transporte dans un sac. La première étant composé d'une vieille chemise blanche à manche longue, tournée sur le beige par la saleté avec par dessus une veste à manche longue d'un brun pâle et d'un tissu peu doux pour la peau. Elle porte aussi un pantalon brun foncé. La seconde étant une chemise blanche, toujours de sa couleur, un débardeur sans manche de couleur noir et un pantalon souple toute aussi noire. Elle n'a qu'une seule pair de botte. Ses bottes de soldats assez confortable et ne causant aucune ampoule et aussi de monté à cheval. Ses botte lui monte à la moitié des jambes et son faite de cuir noir. Bien qu'elle tourne sur le gris n'ayant pas été soigné depuis un moment. Ses cheveux, parfois pèle-mêle, parfois soigné ou même parfois attaché en queue de cheval ne sont pas un obstacle pour elle le matin, contrairement à toute ses dames qui prennent le temps de ce faire de grande coiffure. Elle ne ce maquille pas non plus.

Si les cicatrices forgent le caractère, voici ce que les miennes ont données.

Aventurière, Lũna adore découvrir le monde, apprendre de nouvel choses. Elle en devient voir même intrépide, nous pourrions croire que rien ne l’effarait. Ce qui est faut bien sûr. Seul un inconscient ne peu prétendre ne rien craindre. Or, celle-ci elle ne vous les contera pas, car c'est en sachant le point faible de l'homme que l'on peu le mettre à genou. Par son passé surpeuplé de coup de fouet, la dame est rendu méfiante. Elle ne fait pas confiance au premier venu. Certes, elle sait offrir sa confiance, mais il faut lui avoir démontré la valoir. Elle ne la donne pas par un simple bonjour, c'est trop simple et on en est toujours déçu. La demoiselle à du caractère et refuse de ce soumettre. Encore moins aux hommes. Elle sait valoir parfois mieux qu'eux et devient souvent arrogante devant les paroles d'un « macho » qui pense encore que son membre inférieur le rend supérieur à la dame. Dans son passé, elle s'est assez faite marché sur les pieds par eux pour les vénérer aujourd'hui. Bien sûr, si on ne la cherche pas, la demoiselle est une jeune femme respectueuse, serviable et facile à parler.

Comme tous humains dans le monde, elle aime rire et taquiner le monde. Elle sourit souvent, bien que l'on pourrait croire le contraire. Lorsqu'elle devient proche du monde, Lũna aime bien les taquinés sur ce qu'elle remarquer et retient d'eux. Étant espionne, elle à un regard très attentif au détail et une très bonne mémoire. Son cerveau semble toujours en train d'analyser ce qui l'entour. C'est ce qui lui donne aussi de bon réflexe de combat. Elle est aussi attentive. Lorsqu'un proche à besoin de parler, elle est une bonne oreille. Ses conseils eux, ne sont pas toujours à suivre cependant ! Disons qu'elle agit de manière radical et impulsive sans vraiment réfléchir avant. C'est une grande raison qui lui valu des coups de fouet car un esclave de l'Empereur doit ce montrer réfléchie. On ne peu pas lui en vouloir, la dame aime l'action ! La brune n'est pas très calme, sûrement ce qui l'a amener a fuir Rome.

Bien que Lũna adore parler, elle n'en arrive rarement sur le sujet de sa vie. Parler de son passer pourrait la ramener directement de où elle vient et on la charcuterais pour haute trahison. Chose qu'elle ne veut pas. De son passé rempli d'homme, nous aurions pus croire que Lũna serait une vraie croqueuse de mâle, cependant ce sont les demoiselles qui font vivre en les flammes de l'attirance. Beaucoup pourrait dire que cela vient de son éternel féministe bien trop développer, mais la brune, elle, pense plutôt qu'elle est simplement née ainsi. Bon en fait il y a simplement personne au courant et il serait bien étonnant que cela arrive. Bien que certaines personnes ont l’œil pour découvrir les secrets de parfait inconnu. Lũna, pour sa part, à plutôt l’œil au détail et à ce qui arrive que au truc caché.



Pseudo et Âge: Emily – 19 ans.
Sexe: F! Comme dans Fomme! Du moins... autant que H est pour Hemme.Razz
Célébrité choisie: Mylène Jampanoï
Comment avez-vous connu le forum ? Comment le trouvez-vous ? Google et l'histoire qui sortait du commun m'a charmée:)
Présence: : 5/7
Code du règlement ? OK by Orion Attis
J'ai écris ma fiche sur du Dalida... j'ai bien eu peur que cela en fasse un personnage quelque peu despressive x)


Dernière édition par Lũna Juventius le Ven 13 Jan - 19:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 290
MessageSujet: Re: Les cicatrices forgent le caractère.   Mar 10 Jan - 6:16

Mylène

Elle est trop bien *.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 13
MessageSujet: Re: Les cicatrices forgent le caractère.   Mar 10 Jan - 7:27

Voilà que ma fiche est faite (= Je ne suis pas vraiment satisfaite du caractère, car je sens que je finir par la jouer pas du tous dans les cordes... mais bon.

Ahah merci Daphné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 290
MessageSujet: Re: Les cicatrices forgent le caractère.   Mar 10 Jan - 14:08

Elle était juste excellente dans Rani, je suis fan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 13
MessageSujet: Re: Les cicatrices forgent le caractère.   Mar 10 Jan - 16:03

Oh sa oui ! Je suis en train de suivre cette série qui commence par chez moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 874
MessageSujet: Re: Les cicatrices forgent le caractère.   Mar 10 Jan - 19:13

Ahah Bienvenue à toi jeune fille =3 !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 13
MessageSujet: Re: Les cicatrices forgent le caractère.   Mar 10 Jan - 21:44

Merci =]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 881
MessageSujet: Re: Les cicatrices forgent le caractère.   Ven 13 Jan - 23:45

VALIDATION. Et bien le doutes qui t'ont envahi au sujet de ton personnage ont sûrement contribué à la qualité de la fiche. Je salue tout d'abord le choix de l'avatar très original qui fait de ton personnage quelque chose d'assez unique, j'aime les physique atypiques. En ce qui concerne l'histoire elle est à l'image de l'avatar, Luna demeure mystérieuse même si on croit en connaitre sur elle.. Je n'ai rien à redire sinon faire attention aux quelques fautes d'accord que j'ai pu trouver ça et là sinon tu es validée. Tu peux désormais aller poster ta fiche de liens, flooder, bien sûr commencer le RP et aller voter pour les top sites pour maintenir sa réputation. Bon Jeu !
Les Immigrants d'Hermès.

_________________
    It is said some lives are linked across Time. They are connected by an ancient calling that echoes through the ages. Something called DESTINY. © livejournal

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé.
MessageSujet: Re: Les cicatrices forgent le caractère.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les cicatrices forgent le caractère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» SUJET TERMINE - Bombe Humaine - Caractère explosif? [Eris]
» Bélier (limite minimale du nombre de caractère du titre : check !)
» Photographies à caractère fantastique
» Un temps orageux et un caractère doux. (Eider)
» Du sel sur les cicatrices : Négociations autour d'une tête. [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
ATHENIENS, ATHENIENNES
 :: Manuscrit de recensement :: Installés
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit